La transition à IPv6 s’accélère

Cela fait au moins 10 ans que l’on entend parler de la transition d’Internet de IPv4 à IPv6, et on se demandait où le projet en était. Les pays émergents sont en avance sur l’Europe et pour cause: avec le développement fulgurant de l’accès Internet mobile, leurs fournisseurs d’accès ont besoin d’un grand nombre d’adresses IP, et les gros blocs d’adresses IPv4 ont déjà été attribués il y a bien longtemps aux utilisateurs historiques d’Internet. Ils n’ont donc pas le choix. Cela a poussé les fournisseurs d’infrastructure, mais aussi les hébergeurs, les fournisseurs de DNS et les développeurs de logiciels et de systèmes d’exploitation d’accélérer la transition à IPv6.

Cette transition est aussi devenue une réalité pour les raccordement fixes à Internet. Aujourd’hui, en utilisant l’accès Wi-Fi d’un café à Prague, je me suis retrouvé dans la situation un peu rocambolesque où mon ordinateur disposait d’une adresse IPv6, sans avoir d’adresse IPv4! Je pouvais donc visiter les sites disposant d’une adresse IPv6 (comme Google, Facebook), mais les autres sites étaient inaccessibles.

Ordinateur avec connexion à IPv6 seulement
Sans rentrer dans trop de détails techniques, les fournisseurs d’accès ont le choix entre plusieurs technologie de transition pour déployer IPv6 sur leur réseau, en parallèle de IPv4. La plupart optent pour le dual-stack, où l’ordinateur se voit attribuer par le routeur une adresse IPv6 globale en plus de l’adresse IPv4 locale. En effet, en IPv6, la translation d’adresse (NAT) n’est plus nécessaire: chaque raccordement domestique dispose de son propre préfixe d’adresse publique (généralement 64 bits), et chaque ordinateur se voit attribuer une adresse IPv6 globalement unique. Cela nécessite que le parefeu du routeur soit correctement configuré pour filtrer le trafic venant de l’extérieur, tel que les requêtes ICMP echo (ping).

En Suisse, Swisscom et UPC ont déjà commencé d’attribuer des adresses IPv6 à leurs abonnés. Pour le moment, ce sont surtout les nouveaux abonnés qui sont concernés, ainsi que les abonnés qui en font la demande. Alors si un jour, à l’occasion d’une mise à jour du firmware de votre routeur, vous découvrez que votre ordinateur dispose d’une adresse IPv6, ne vous étonnez pas! Idéalement, vous ne devriez vous apercevoir de rien.

À Ecodev, nous avons planifié le support de IPv6 sur notre infrastructure d’hébergement web et mail pour le second semestre 2016. Parions que les moteurs de recherche favoriseront bientôt dans le classement des résultats les sites accessibles en IPv6.

2017-05-22T16:24:37+00:00 16 août 2016|La tuyauterie|